Pour une Nouvelle Russie : Nouvelle Restructuration Economique



La Russie est le pays le plus riche du monde … mais a une population pauvre. Toute équipe de futurs réformateurs sera inévitablement confrontée à une exigence de mise en place d'une politique économique pragmatique, d'une orientation vers les problèmes intérieurs et d'un rejet du revanchisme géopolitique. De mon point de vue, en raison de la politique ruineuse du président russe Vladimir Poutine, la Russie aura besoin de 15 à 20 ans pour restaurer l'économie du pays, ainsi que pour développer des institutions politiques fortes qui ne permettraient plus à une seule personne d'usurper le pouvoir.


Nous aborderons aujourd'hui les grandes lignes des réformes économiques. Heureusement, il n'y a pas de secrets particuliers ici, et les recettes pour lancer une croissance rapide sont connues de tout économiste lambda. Je diviserais les réformes en trois parties principales - liées aux institutions du pouvoir, à la politique étrangère et à la démonopolisation de l'économie russe.


Tout d'abord, le développement économique est impossible sans garanties claires du droit de propriété. Vladimir Poutine au début des années 2000 a progressivement intégré la justice dans sa verticale du pouvoir. La réforme judiciaire est appelée à former l'institution d'une justice indépendante en Russie. Sans elle, les investissements à long terme et le développement sont impossibles. Une réforme significative du pouvoir judiciaire et une limitation des droits des présidents de tribunaux sont nécessaires. De nombreux juges eux-mêmes devront être jugés, mais la tâche principale est de soustraire le tribunal à sa subordination aux forces de sécurité ou au pouvoir présidentiel. L'institution d'une banque centrale indépendante, dont la tâche devrait inclure le contrôle de l'inflation et la supervision bancaire, est également essentielle. La Banque centrale ne devrait pas être responsable devant le président - il convient ici d'emprunter l'expérience occidentale et de confier la formation de sa direction au parlement.


Deuxièmement, la Russie a désespérément besoin d'une politique étrangère pacifique et d'une ouverture aux investissements et à la technologie occidentaux. L'économie russe est une terre promise pour le capital occidental, qui peut y faire beaucoup plus de profits que, disons, en Europe ou en Amérique du Nord. Assurer des relations amicales avec l'Union européenne et un partenariat avec les États-Unis est la tâche économique la plus importante. Les points importants seraient la mise en place d'un régime sans visa avec l'Europe, qui permettrait d'attirer du personnel qualifié en Russie.


Troisièmement, le développement de l'économie est entravé par la monopolisation et la présence excessive de l'État. Surtout, cela s'appliquera aux secteurs pétrolier et gazier et bancaire - Gazprom, Rosneft, Transneft, Sberbank, VTB, etc. Le monopole dans n'importe quel domaine entraîne une diminution de l'efficacité et une augmentation de la corruption, une baisse de la qualité du travail. Et si Sberbank est une sorte d'exception - grâce au professionnalisme de l'équipe - alors le reste des entreprises de la liste sert les intérêts des entrepreneurs et des oligarques proches de Poutine. Je suggérerais une privatisation partielle de la participation de l'État dans ces entreprises et le transfert des portefeuilles d'actions au Fonds de pension.


Bien sûr, cet article ne décrit que les réformes dont la Russie a besoin. Par exemple, l'un des points les plus importants serait l'abolition de la réforme des retraites de 2018, qui sera soutenue par la grande majorité des citoyens russes. On peut également citer le fédéralisme budgétaire, qui viserait à rediriger les flux budgétaires vers les régions. Cependant, il est impossible d'en saisir l'immensité, et la liste des réformes peut se poursuivre. Ils exigeront une volonté politique et une capacité d'aller jusqu'au bout dans leur mise en œuvre. Cependant, leur succès conduira sans aucun doute à des décennies de croissance économique puissante - ce que l'on appellera plus tard le miracle économique russe. La Russie deviendra un espace pour la liberté économique et la portée de l'esprit d'entreprise. L'opportunité de gagner honnêtement révélera des perspectives fantastiques pour notre patrie, augmentera les revenus des citoyens et nous permettra de reconstruire un nouveau pays.


La Russie sera libre.


Article écrit par l'Architecte (économiste)

Validé par Vladlen ZVEREV

12 vues0 commentaire